Photographies, 2018

Le Rouge et le Noir

Le_Rouge_Et_Le_Noir_01.jpg

Noli Me Tangere
 

Le_Rouge_Et_Le_Noir_02.jpg

Caravane - Palladium
 

Le_Rouge_Et_Le_Noir_04.jpg

Sur la Raout, encore...
 

Le_Rouge_Et_Le_Noir_08.jpg

Woohood
 

Le_Rouge_Et_Le_Noir_10.jpg

J'y - Elle - Oh - Art - Aïe - Hé
 

Le_Rouge_Et_Le_Noir_11.jpg

Comme dans un avion
 

Le_Rouge_Et_Le_Noir_07.jpg

Viens m'faire un coup de je t'aime
 

Le_Rouge_Et_Le_Noir_03.jpg

Bêcheuse
 

Le_Rouge_Et_Le_Noir_09.jpg

Assez !
 

Le_Rouge_Et_Le_Noir_12.jpg

Ma vieille Tulipe
 

Cette série comporte une forte dimension autobiographique. Réalisée sur une douzaine de mois, elle m'a accompagnée au cours d'une période de transition et de déplacements multiples. On y voit le corps d'une femme, majoritairement dans la nature, contraint de composer entre sa tenue urbaine et les éléments constitutifs de son environnement direct. Ce corps apparaît comme une présence incongrue, toujours plus ou moins en lutte avec ce qui l'entoure. Il se tend, se plie, s'étire, s'accroche, se retourne, se suspend, tente de se maintenir en équilibre. Il est sensible également qu'il change de morphologie : des variations de poids modifient la façon dont il habite le vêtement, tantôt rempli, tantôt flottant. C'est une manière d'aborder les injonctions sociétales et normatives qui pèsent sur le corps des femmes, mais aussi la question de la résistance du corps, de sa force, de son endurance.
Chaque image possède une épaisseur narrative autonome, soulignée par son titre. En tant qu'ensemble, la répétition des situations – je pourrais dire l'obstination de ce corps à vouloir s'intégrer à un environnement duquel tout semble à priori l'exclure – place le propos à un niveau moins anecdotique. Cette série initie une recherche sur les relations du corps à son environnement, qui sous-tend l'ensemble de mes travaux.